Lettre à toi, mon enfant inexistant

2년 전
in fr

troisbas.jpg

Je ne sais pas qui tu es. Je ne sais même pas si tu es une fille, un garçon ou entre les deux. Je ne sais pas ce que tu aimes, je ne sais même pas si tu es en bonne santé. Tout ce que je sais, c’est que je t’aime. Tu n’es ni dans mon ventre, ni sur terre et tu n’y seras probablement jamais. Tu resteras sans doute mon enfant inexistant. Mais, je te le répète, je t’aime.

Je t’écris cette lettre, juste à toi, pour que tu comprennes pourquoi j’hésite à te donner la vie. Le GIEC vient de sortir son rapport, le constat est plus qu’alarmant. L’humanité devra s’attendre au cours des prochaines décennies aux sécheresses, aux terres inondées, aux montées des océans et à d’énormes incendies. Croire en un dieu j’y aurais vu la réalisation d’une prophétie millénaire. Comme agnostique, j’y vois la résultante de décennies d’irresponsabilité.

Si tu n’es pas ici en ce moment, c’est que je ne veux pas que tu manges ça chaud. De toutes les générations ayant existées depuis le début des civilisations, c’est la tienne qui va le plus souffrir. Aucun peuple ne sera épargné. Il faut que l’humanité se mette au travail, maintenant.

Je prends mon 1/7 milliardième de faute sur le dos. Si tout le monde était aussi irresponsable que moi, on aurait besoin de 2 planètes pour vivre. Malheureusement pour l’humanité, le monde est aussi irresponsable que moi.

Je m’engage quand même à changer au cours de la prochaine année pour ne prendre que la place qui m’est réservée. Je me mets au travail. Je veux aussi m’impliquer dans la transition écologique, et dans l’adaptation de nos milieux de vie face au bouleversement qui se prépare. La fin est toujours le début de quelque chose. Je l’espère.

Il parait que je fais ma part en ne t’ayant pas. Il paraît que je diminue mon empreinte écologique en refusant de participer à la surpopulation mondiale. Que ceux qui me disent ça aillent chier. Que ceux qui mettent la faute de la déchéance de l’humanité sur le dos d’une génération qui n’existe pas encore aillent se coucher. Ça fera moins de pression sur la biodiversité. Ce n’est peut-être pas la meilleure époque pour avoir 10 enfants, mais si les vivants n’avaient pas fait les cons, peut-être qu’aujourd’hui tout serait diffèrent.

Sache mon enfant inexistant que ce qui se passe ici n’est pas de ta faute, peu importe les choix que je fais pour toi. Si tu n’es pas dans mon ventre, c’est que je t’aime et que je suis cynique. Ça ne me dérange pas d’envoyer mon char à la scrape, d’être végane, de ne jamais voyager, de vivre dans plus petit, bref de prendre juste ma demi-planète théorique pour t’en laisser un petit boute. Mais je ne crois pas que ça changera quoi que ce soit à la situation globale. Je ne t’ai pas parce que je t’aime et que je ne veux pas que tu souffres de l’irresponsabilité des vivants.

Cela dit, je me rends compte que je t’attends secrètement. Je t’espère, j’aimerais t’avoir dans ma vie et te tenir dans mes bras. Ça fait mal de te dire adieu sans t’avoir encore rencontré.

Après tout, le bouleversement climatique, ça va être la fin d’un monde.
La fin du capitalisme, peut-être.
La fin de notre civilisation, possiblement.
La fin de notre manière de vivre dans le meilleur des mondes, si l’on arrive à réagir et à s’adapter.
Plus profondément, ce sera la fin de la biodiversité telle qu’on la connaît,
La fin de notre climat.
La fin de nos saisons.
La fin de l’holocène.

Mais, ça ne sera peut-être pas la fin de tout. Il y a des choses qui sont dures à briser dans la vie. Et je suis convaincue que ce ne sera pas la fin de l’amour ni du bonheur. Même dans les moments les plus sombres, les gens trouvent le moyen d’être heureux.

Il faut que l’humanité se mette au travail. Il y a quelque chose de stimulant à travailler à un monde meilleur. Ça, j’aimerais le partager avec toi. Fais que si tu décides de venir faire un tour à l’improviste dans ma vie, je vais heureuse de te recevoir. Ne sois pas timide, je ne suis pas sorteuse. Ça fait 25 ans que j’habite la même planète et j’ai l’intention d’y être pour les 75 prochaines années. Ça va me faire plaisir de t’accompagner dans ce beau merdier.

Je t’aime.

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
STEEMKR.COM IS SPONSORED BY
ADVERTISEMENT
Sort Order:  trending

Un texte très beau et très émouvant !

Ton meilleur à date selon moi ! Ça fait beaucoup remettre en question l'importance/l'exigence que l'ont associe à la parentalité. Si seulement adopter serait plus accessible...

Merci beaucoup pour ce texte !

·

Ce qu'il faut, c'est prendre soin de notre terre pour accueillir nos futurs petits :)

Un très beau texte qui porte à réflexion, ça, c'est sûr.

Personnellement, je fais partie des optimistes qui pensent que la génération à venir est porteuse de grandes promesses... pour autant que nous les éduquons à prendre conscience des enjeux. Tu dis qu'aujourd'hui, nous ne sommes plus à l'époque où nous pouvons nous permettre d'avoir 10 enfants. Et pourtant, je constate qu'en occident, très souvent, les familles nombreuses sont celles qui sont le plus concernées par le retour à la nature et aux questions d'écologie et d'économie (bon, je l'avoue, c'est une généralité qui ne va pas à tout le monde, mais c'est ce que je constate comme "mouvement" actuel). Beaucoup de familles nombreuses, pour survivre, doivent justement ré-apprendre ces notions de réutilisation, recyclage, réduire les consommations industrielles, le "fait-maison", etc.

Alors qu'avec un seul enfant, il est plus facile de se laisser aller à une consommation parfois superflue... puisqu'on peut se le permettre, puisqu'on veut faire plaisir, puisqu'on veut "rentrer dans la norme", etc..

Mais bien sûr, en tant que parents, nous cherchons à transmettre nos propres valeurs à nos enfants... et c'est là ce qui est le plus important.

Félicitations @lautre pour votre beau travail!

Ce post a attiré l'attention de @ajanphoto et a été upvoté à 100% par @steemalsace et son trail de curation comportant actuellement 28 upvotes .
De plus votre post apparaîtra peut-être cette semaine dans notre article de sélection hebdomadaire des meilleurs post francophones.

Vous pouvez suivre @steemalsace pour en savoir plus sur le projet de soutien à la communauté fr et voir d'autres articles qualitatifs francophones ! Nous visons la clarté et la transparence.

Rejoignez le Discord SteemAlsace

Pour nous soutenir par vos votes : rejoignez notre Fanbase et notre Curation Trail sur Steemauto.com. C'est important pour soutenir nos membres, les steemians et Witness francophones ICI!

@ajanphoto

Un texte que l'on a envie d'aimer mais également de détester.
Un texte qui remet certaines vérités à leurs places alors que d'autres ne sont qu'hypothèses.

Merci pour ce beau partage.

Et parce que je suis optimiste, parce que je crois en la vie, je voulais poser une simple question ouverte : Et si celui qui ne naissait pas aurait, à son échelle, trouvé un moyen pour avec un impact neutre, ou mieux, un impact positif sur l'environnement ?

Tout est magie dans notre univers, tout est absurdité dans le même instant mais une chose est certaine, c'est que le plus important est de vivre selon nos valeurs, nos convictions et, de ce fait, travailler jour après jour à la sauvegarde de notre belle planète.

·

Je suis très ambivalente sur la question, quelque fois je me dis que si j'avais moi-même l'audace d'agir suffisamment sur cette question, je serais plus optimiste. Merci pour ton commentaire, il participe à ma réflexion.

Ne te gêne pas pour aimer le détester, il reflète une triste réalité. Cependant, j'y ai semé une graine d'espoir et c'est de là que j'irai puiser la force d'agir, en espérant avoir semer cette graine chez les lecteurs.

Merci encore

·
·

Tu peux également prendre encore plus de recul pour cette réflexion (mais attention à ne pas tomber dans le métaphysique...) : L'univers n'est qu'une simple réaction chimique avec plein de petits cailloux qui se sont placés un peu partout pour former des galaxies.

A partir de ce moment-là, l'être humain n'est finalement qu'une probabilité infinie d'évolution dans un espace temps : on est apparu, on a vécu et on disparaîtra. Et cela ne sera pas forcément dû à l'humain. Il suffit de se rendre compte que le soleil n'est qu'au "début" de son existence et que d'ici quelques milliards d'années, notre terre ne sera de toute façon plus habitable (c'est un fait avéré). Et il y a des chances pour que nous ne trouvions jamais une solution pour voyager à la vitesse de la lumière et donc quoi qu'il arrive notre existence a une date de péremption.

A partir de ce constat qui peut être vu comme défaitiste mais qui me semble plutôt "neutre", la question à se poser ce n'est pas "que nous réserve l'avenir" mais bien "comment peut-on profiter un maximum d'aujourd'hui et permettre à d'autres générations d'avoir cette même chance".

@fr-stars supporte tous les projets de curation francophones. Nous avons soutenu ce post via notre partenariat avec @francosteemvotes.
Rendez-vous sur notre serveur Discord pour plus d'informations.

Un texte plaisant à lire, extrêmement soigné et très réaliste sur l'avenir des générations à venir ! Upvoté à 100% !

Très vrai et profond ❤
J'ai 3 enfants, je les regarde grandir et parfois j'ai peur pour leur avenir. La majorité des gens fait des choix qui ne seront probablement pas les leurs et qui auront un impact négatif sur la planète, leur planète. La majorité sont au courant de ce qui nous attend, mais se ferme les yeux.

·

Quelque fois, pour avoir le courage d'ouvrir les yeux, il faut savoir d'avance qu'il y aura un porte de sorti. Pour nos amis européens, il y a ceci: https://ilestencoretemps.fr/

J'aimerais trouver quelque chose de semblable au Québec, quitte à le faire :)

·
·

Je pense que tu peux le faire :D Sinon je vais checker aussi de mon bord, peut-etre que ça existe aussi.

·
·

J'y suis inscrite justement :)

Quel beau texte ! Une profonde et large réflexion sur le devenir de l’humanité. ambivalence également de mon côté...j’ai déjà eu des réflexions semblables et maintenant que je regarde aussi la vie à travers les yeux de mes enfants qui sont dans la vingtaine,l’espoir pour un avenir meilleur à refait surface ... Mais qui sait ? L’espoir au bout du compte, c’est tout ce qui reste ...Merci @lautre :)

Très joli texte qui laisse planer une idée. mais en même temps... Si les gens de notre génération avec une certaine ouverture d'esprit et un désir d'améliorer le sort de notre planète ne collaborent pas à la prochaine génération, qui le fera? Ceux qui ne sans souci pas , ceux qui sont simple d'esprit. Notre génération est malheureusement selon moi juste en position de changer la vitesse à laquelle on va rentrer dans le mur. Par contre la génération qu'on prépare elle, pourra changer le cours des événements, si elle est éduquée correctement.... réutilisé - réduire - recycler - respecter...

Définitivement ton meilleur article à date. Félicitations ! Un plaidoyer qui mériterait d'être entendu sur d'autres tribunes. Ton degré d'implication fait réfléchir et provoque l'admiration; il incite les autres à s'engager dans le même combat. Bravo !

·

Il n'en tient qu'aux autres de partager le message. J'ai déjà partager le lien de cet article sur ma page facebook. Il y a plein de possibilité de partage, et ça m'aiderait beaucoup :)

·
·

Upvoté et Resteemé (si cela fonctionne; ça n'a pas marché hier soir).

Un texte profondément émouvant ! Une véritable perle sur Steem ! Merci beaucoup.

Upvoté à 100% et mentionné lors de notre prochain bulletin de nouvelle

J'ai lu le texte et le message, c'est bien.
Esperons mieux car tu as mentionné l'amour.
Merci.

Que c'est beau ce que tu as écrit! Parfois avec mon chum nous partons dans ces grandes discussion pour l'avenir et l'avenir de notre enfant de 2 ans, quel sera son futur? Car nous lui laissons une planète bien pourrie. Encore hier nous avons vu un film, Ready Player One, et nous nous sommes dit que ce futur était possible! Et tellement triste!
Nous essayons donc de lui montrer ce qu'il y a à faire... comme recycler ("c'est poubelle bleu ou l'autre?" comme elle dit!), éteindre les lumières, aller à pied à la garderie. Lui dire que les gens qui jettent par terre sont des pas gentils. Lui montrer la bonté chez les gens.
Mais même comme ça cela fait peur! Après nous ne pouvons pas nous arrêter de vivre ou plutôt arrêter la vie. La vie quoi qu'il arrive continuera!
Quand je vois des images d'Afrique ou d'Asie ou même d'ailleurs avec si peu mais tellement heureux de vivre! Si nous perdons tout, nous aurons toujours l'amour!