- L’univers du thé - D’où viennent les couleurs et les différentes variétés du thé ?

4년 전

Thé blanc, thé vert, thé Oolong, thé noir, thé jaune et thé Pu-erh, il y en a pour tous les goûts, mais d’où viennent toutes ces couleurs et comment obtient-on les différentes variétés de thés ?


[Image credit : thesdelapagode.com]

Pour commencer, il faut savoir que contrairement aux idées reçues, chaque type de thé est à l’origine d’un seul et unique arbuste : le théier appelé aussi Camellia sinensis. En effet, ce sont les différents traitements opérés sur les feuilles lors du processus de fabrication qui va déterminer la variété de thé. Chaque type de thé possède donc son propre procédé de transformation. Ainsi, une même feuille de thé peut devenir, selon les étapes qu’elle aura subit, un thé vert, blanc, noir, jaune, Oolong ou Pu-erh.

Avant de voir les différents types de thé et leurs procédés de fabrication, je vais d'abord vous parler des étapes principales qui entre en jeu, cela me semble indispensable dans la bonne compréhension du fonctionnement de transformation du thé.

Les principales étapes de production de thé


LA CUEILLETTE



Dans la culture du thé, la cueillette est l’opération la plus délicate et influence de manière significative la qualité du thé : selon la région de provenance, l’altitude des jardins, le savoir-faire et le choix des feuilles prélevées. En effet, plus les feuilles cueillies sont proches du bourgeon, plus le thé sera de bonne qualité tant sur le plan gustatif que sur la richesse de ces composants.



[Image credit : futura-sciences.com]

LE FLETRISSAGE



Cette étape consiste à rendre plus malléables les feuilles de thé et de leurs faire perdre une grande partie de leurs teneur en eau. Les feuilles sont généralement étalées uniformément au contact de l’air.

LE ROULAGE



L’objectif du roulage est de façonner et d’extraire les sucs et les huiles essentielles des cellules de la feuille de thé en l’enroulant sur elle-même dans le sens de la longueur (cette étape permet aussi de faciliter l’oxydation dans le cas du thé noir).



[Image credit : futura-sciences.com]

LA FIXATION



En soumettant les feuilles de thé à une chaleur élevée pendant une période plus ou moins longue, le procédé de fixation va stopper l’oxydation.

L’OXYDATION



Une fois l’étape du roulage effectuée, les feuilles sont mises au repos dans une atmosphère humidifiée et chaude. Cette étape va favoriser « l’oxydation enzymatique », un procédé chimique qui va oxyder les feuilles de thés et conférer au thé sa saveur, sa couleur et son astringence.

LA DESSICCATION OU SÉCHAGE



La dessiccation consiste à sécher les feuilles de thés en les soumettant à une forte température. De cette façon, le processus d’oxydation est stoppé et le taux d’humidité réduit à 3%. Selon le type de thé désiré, le temps de séchage et la température utilisée sont des éléments important à prendre en compte.



[Image credit : chercherudethe.com]

LA FERMENTATION



Cette étape implique l’intervention de micro-organismes dans un environnement pauvre en oxygène. Ce procédé va transformer les nutriments du thé sous l'influence d'enzymes produites par des micro-organismes pour lui donner un goût particulier souvent associé à l’odeur de terre mouillée ou de champignon.

LE TAMISAGE



Ici, il s’agit de trier les feuilles de thé par taille pour en séparer « la poussière de thé » survenue lors de l’étape de dessiccation ainsi que les éventuelles tiges. Les feuilles de thé, une fois triées sont ensuite emballées.



Pour donner naissance aux différentes variétés de thés, avec des couleurs, des saveurs et des vertus qui leurs sont propres, deux étapes dans le processus de production vont faire la différence. Il s’agit de l’oxydation et de la fermentation.




[Image credit : Nutriting]

- Thé blanc et thé vert -



Le thé blanc est un thé composé entièrement de bourgeons ce qui lui confère son goût subtil et délicat. C’est le thé qui est le moins transformé : après être flétries, il ne subit qu’une légère oxydation avant de passer à la dessiccation.

Le thé vert quant à lui, est soumis à l’étape de fixation après le fletrissage pour stopper immédiatement l’oxydation. Il est ensuite roulé puis séché.

Ces deux thés sont donc non-fermentés ce qui leur permet de conserver une forte teneur en antioxydants et en théine.

- Thé noir et thé Oolong -



Le thé noir, appelé ainsi par les Occidentaux mais nommé thé rouge par les Chinois pour la couleur de son infusion, est un thé entièrement oxydé qui passe par toutes les étapes de fabrication (sauf la fixation puisqu’elle stoppe l’oxydation) mais n’est pas fermenté. C’est le thé le plus exporté dans le monde.

Les thés Oolong sont des thés semi oxydés de couleur bleu-vert que l’on peut situer entre le thé vert et le thé noir. Selon le degré d’oxydation qu’il subit, on peut le qualifier de Oolong vert (10 à 30% d’oxydation) à Oolong noir (jusqu’à 70% d’oxydation). Ici, la fermentation n’entre pas non plus dans le processus de fabrication.



[Image credit : Shutterstock]

- Thé jaune et thé Pu-erh -



Le thé jaune peu connu en France, est un thé rare où seuls les bourgeons duveteux sont utilisés. Son oxydation est stoppé net comme pour le thé vert mais il subit une légère fermentation à l’étouffé en utilisant de la paille pour le recouvrir. C’est une spécialité originaire de Chine.

Le Pu-erh (appelé thé noir par les Chinois) est un thé bien à part puisqu’il est le seul à subir un processus de post-fermentation de type bactérienne. Son oxydation est stoppée avec l’étape de fixation, puis une fois séché il sera ré-humidifié pour être conservé pendant de longues périodes (on parle d’années) dans une ambiance à plus de 25°. C’est un thé qui a la particularité de se bonifier avec le temps, et comme le vin, c’est son âge qui va en déterminer le prix.

Le Pu-erh, tout comme le vin, est vivant, il s'affinera avec le temps, selon la température et l'humidité du local où il est conservé à l'abri de la lumière. Cette évolution, souvent mystérieuse et parfois décevante, avec des phases de sommeil, a fait que le gramme de certains vieux Pu-erh a dépassé le prix de l'or…



[Image credit : bone.sk]


Du thé blanc au Pu-erh, la palette de couleurs du thé est vaste. Si ce n’était pas déjà le cas, vous en connaissez désormais les secrets de fabrication, à vous de choisir votre thé idéal selon vos préférences :)



~Merci et à bientôt sur steemit ~


Les articles précédents de la série :
L’histoire du thé
Les règles d'or pour réussir son infusion



Mes sources :
Wikipédia
Chathe
Puerh.fr
Thecalin

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
STEEMKR.COM IS SPONSORED BY
ADVERTISEMENT
Sort Order:  trending

Génial ton article ! En revanche les images que tu utilises ne sont pas libres de droits !

Avec l'équipe FrancoSTEM, on te conseille de rajouter le copyright, le nom de l'auteur/entreprise, ainsi que le lien direct vers la source de l'image.

Cela dit, il ne te reste pas beaucoup de temps pour éditer ton post...

Si tu as des questions à nous poser, n'hésite pas à nous contacter sur le salon de discussion Discord de @francostem.

À bientôt !

·

Ah mince ! Pourtant j'indique mes sources à chaque fois en dessous de l'image que j'utilise, je dois pas m'y prendre de la bonne manière dans ce cas ^^

Je vais revoir ça ;)

Bonne journée.

Très bel article bravo

·

Merci pour ce gentil commentaire :)

Le oolong, ma variété préférée, le oolong n'est pas toujours bleu-gris des fois il tire vraiment sur le rouge, la feuille est aussi la deuxieme ou troisieme feuille, beaucoup plus large.
Mes préférés : dancong oolong, tiguanyie, da hong pao, and the duck shit oolong.
Des saveurs fleuri ou de peches/abricots.

Je suis aussi fan des Keemun et des wild lapsang souchoung (pas fume) aux saveurs de caramel/ chocolat et noisettes grillées.

Je surkiffe le thé, c'est veritablement un de mes amours, as-tu pu goutter le oolong? on en avait parlé il y a quelque temps

·

Oui, je pense que la couleur du Oolong varie en fonction du pourcentage d'oxydation, plus il va oxyder plus il sera foncé.

Ah je vois que tu aimes les thés plutot corsé en goût :)

En ce que me concerne, depuis que j'ai passé ma commande de thés chez un spécialiste, je redécouvre le thé ! Tu avais raison, un thé de qualité ça fais toute la difference, je ne reviendrais plus jamais à mes pauvres sachets sans saveurs haha !

J'ai également apprécié le Oolong que tu m'as conseillé mais je prefere quand même les thés verts que je trouve plus doux.

Et j'ai deja épuisé mon stock d'ailleurs, je ne vais pas tarder à repasser commande :p

Bonne soirée et merci pour ton commentaire @elisem ;)

·
·

Une fois que l'on tombe dedans c'est pour toujours.

Encore un super article très bien construit sur le Thé. j'ai encore appris des choses. Je le partage desuite à ma maman qui est une grande amatrice de thé et qui va surement adorer cet article. Merci pour ce travail de qualité!

·

Merci beaucoup, ton commentaire me fais très plaisir :)

woww bravo , très instructif et intéressant , moi , le vert , je peux pas car j'ai parfois des carences en fer mais un médecin de médecine chinoise m'a donné un truc pour pas que le thé vert élimine mon fer , je me souviens plus , il faudrait que je retrouve mes notes , en tout cas , bravo et merci !

·

Merci ;) Oui c'est vrai que le thé peut diminuer le processus d'assimilation du fer mais le tout c'est d'éviter d'en boire avant un repas. En tout cas, si tu retrouves tes notes je serais curieuse de connaître les conseils de ton médecin, c'est toujours bon à savoir :)

·
·

avec plaisir , oui , je vous tiendrai au courant et merci ;)

Super chouette article !
Surtout pour un grand consommateur de thé !

Je peux me tromper mais il me semble que le thé blanc et le thé vert ont justement une teneur en théine plus faible de part leur méthode de production. A vérifier mais moi à la base c'était surtout pour cela que ce sont mes préférés ! :o)

·

Je suis contente que ça te plaises :) mais je te confirme bien que le thé vert ainsi que le thé blanc, n'ayant subit que très peu de transformation contiennent beaucoup plus de théine que le thé noir.

Tu vas devoir revoir ta consommation de thé haha :p

·
·

Ahah je triche justement. Je ne me sers que deux thés par jour mais j'emploie plusieurs fois la même infusion ;o)