Maroc ! jour 1

5개월 전

Il y a quelques jours, ma partenaire de voyage @rhondak et moi avons atterri à Casablanca avec trois chiens et de grands espoirs sur ce à quoi s'attendre au Maroc. Nous avions passé des mois à discuter de ce voyage et à nous y préparer, à lire divers sites internet pour rassembler autant d'informations que possible sur les précautions pour voyager avec des chiens dans cette partie du monde. Je dois dire que parfois Internet ne ment pas. Tout ce que nous en avons appris à ce sujet était correct, et nous sommes arrivés en Afrique extrêmement bien préparés à ce qui nous attendait.

Chiens en l'air

La dernière navette de notre hôtel à Paris vers l'aéroport Charles de Gaulle était à 00h30. Notre vol était prévu à 7 heures plus tard. Nous avions donc une nuit entière à attendre dans un aéroport où la plupart des services étaient fermés pour la nuit et les sièges disponibles étaient rares. Nous avons cependant trouvé un banc confortable pour nous asseoir et passer le temps.

C'était notre premier vol avec Air France. Nous avions fait approuver les chiens pour le transport avant le voyage, l'enregistrement s'est donc déroulé sans angoisse, mais a pris un certain temps. Le personnel d'Air France a revérifié les documents, examiné leurs caisses de voyage pour leur sécurité et confort, et nous a informés de la suite du vol avec eux. Ils savaient ce qu'ils faisaient. Nous referions voyager nos animaux avec Air France sans hésiter.

Nous avons eu notre premier aperçu de la différence culturelle envers les chiens en faisant la queue pour monter à bord. Un homme a interrogé Rhonda sur son chien d'assistance, si oui ou non il voyagerait réellement en cabine, pourquoi et où il se trouverait pendant le vol. Il a ensuite approché le personnel d'Air France et même si nous n'avons pas pu entendre la conversation, nous avons l'intuition qu'il se plaignait. Quoi qu'il en soit, nous sommes montés à bord comme prévu. Nous avons trouvé notre siège, Milo complètement caché en dessous sans laisser une seule moustache dans l'allée et nous nous sommes envolés pour le Maroc.

Nos batteries de téléphone portable tournaient autour de dix pour cent et l'avion n'avait aucun port USB qui fonctionnait à portée de main. Nous avons dû prendre des photos avec parcimonie. Les deux suivantes ont été prises lors de notre première approche. Le paysage verdoyant nous a surpris connaissant le climat semi-aride du Maroc


Drama dans le ciel

La raison pour laquelle j'ai dit « notre première approche » est qu'à seulement quelques mètres au-dessus de la piste, notre pilote a soudainement envoyé la pleine puissance aux moteurs et nous a redirigés vers le ciel. Notre ascension a été raide, rapide et effrayante. Nous retenions notre souffle pendant cette forte ascension et ce virage serré en attente d'une explication.

« La piste était occupée », nous a expliqué notre pilote sans fioriture. « Nous avons dû interrompre l'atterrissage. Nous engageons maintenant notre deuxième approche. »

J'imagine la discussion avec le contrôle du trafic aérien de Casablanca :

« D'accord, indicatif d'appel bla bla d'Air France. Vous êtes libre d'atterrir sur la piste XYZ. » Pause... « Oh merde, Air France. Autant pour moi, cette piste est empruntée par un jet. Remontez ! Remontez !"

Aucun de nous dans l'avion ne saura jamais à quel point nous avons failli mourir ce jour-là. Et le pilote n'en dira rien non plus. Du moins, il ne semblait plus avoir cet incident à l'esprit lorsqu'il s'est précipité en dehors du cockpit, le sourire aux lèvres, pour voir Milo à notre sortie de l'avion et le caresser. Un homme humble, clairement un ami des animaux

Paige et Tori avaient volé dans un compartiment spécialisé dont la pression et température étais constamment contrôlée par les pilotes.

Bienvenue en Afrique !

Cependant, du côté marocain, l'expérience de l'aéroport a été quelque peu chaotique. Particulièrement la récupération de nos chiens, dont les cages avaient été chacune envoyé successivement à travers des portes de carrousel trop petites pour les faire passer, ce qui a mené à une panne mécanique qui impliquaient de forts bruits métalliques et au moins une bouffée de fumée.

Le côté positif dans tout ce cela ? On ne nous a pas retenu pour examiner les chiens et leurs documents vétérinaires (de toute façon en ordre) en détail comme nous pensions qu'ils le feraient

Encore une fois, étant préparé à l'avance, le voyage de l'aéroport à notre bungalow loué à Sidi Bouzid s'est bien passé. La plupart des taxis et des transports publics au Maroc n'autoriseront pas d'embarquement d'un chien. Nous avions pris des dispositions avec Welcome Taxi Service, une entreprise internationale avec d'excellent avis. Ils nous ont envoyé un chauffeur qui n'avait rien contre transporter nos chiens et qui plus est un excellent conducteur. Nous nous sommes endormies pendant presque deux heures de trajet. Nous avons laissé un bon pourboire.

Étant en avance, nous nous sommes installés à un café près de notre bungalow, où nous avons pu contacter notre hôte et l'attendre devant un délicieux expresso sur une terrasse ensoleillée. Pas de photos de ces instants par manque de batterie, mais nous aurons certainement une autre occasion dans les jours à venir.

Le Bungalow

Après un si long voyage, au moment où nous avons mis les pieds dans notre location, nous savions que le jeu en valait la chandelle.
Les photos sur Airbnb qui nous ont fait choisir cet endroit ne ce sont pas avérées trompeuses. Il a au contraire dépassé nos attentes en terme d'accueil et de commodités grâce à notre fabuleuse hôtesse.

Les chiens ne sont pas en reste non plus. Le jardin étant entouré de haut mur, nous pouvons laisser la porte d'entrée ouverte pour eux aller et venir toute la journée, et les libérer pour une rapide ballade nocturne lorsqu'ils en expriment le besoin.

Si le taux de criminalité faible dans cette partie du Maroc n'était pas suffisant pour rassurer Rhonda habituée aux histoires d'invasion de maison là d'où elle vient aux États-unis, les murs et grilles métalliques autour de la cour, ajoutés aux bars en fontes aux fenêtres et portes se sont chargés de l'appaiser

La corde à linge sur notre terrasse arrière est très pratique. Les couvertures qui y sont accrochées sont celles que Tori et Paige avaient dans leurs caisses pendant le vol. Rhonda et moi avions passé notre dernière semaine en France à y laisser notre odeur et celles des autres animaux familiers. Pour tous ceux qui voyagent avec des animaux de compagnie, c'est un excellent moyen de les réconforter pendant le voyage et d'atténuer le stress. Ça doit marcher, car notre équipage est arrivé au Maroc prêt pour la prochaine phase de notre aventure!

Adapté et traduit d'un article de blog par @rhondak avec son autorisation.




Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
STEEMKR.COM IS SPONSORED BY
ADVERTISEMENT
Sort Order:  trending

Tres interessant! 3 chiens avec vous!

·

Oui, c'est pas toujours facile à organiser, mais ça vaut tellement la peine de vivre ses voyages avec eux.