Jean-Bernard, l'agriculteur qui a trouvé le bonheur en vivant comme ses ancêtres

3년 전

L'agriculteur français Jean-Bernard Huon a renoncé aux techniques modernes telles que les machines agricoles et les pesticides, en choisissant les méthodes manuelles d'agriculture de subsistance autrefois adoptées par ses ancêtres paysans.
Photo 1.jpg
Le photographe de Reuters Stéphane Mahe a passé sept jours avec Jean-Bernard et sa compagne Laurence à Riec-sur-Belon, un coin du sud de la Bretagne sur la côte ouest de la France, pour capter des scènes de leur mode de vie unique.
photo 2.jpg
Jean-Bernard, 70 ans, se décrit comme un "homme atypique et heureux". Laurence et lui traient huit vaches à la main, broient la farine et ramassent le fumier pour fertiliser les cultures qui nourrissent leur bétail. Jean-Bernard choisit de vendre son porc, son veau et son beurre directement aux visiteurs de sa ferme plutôt que de traiter avec les grands supermarchés.

Bien que ses produits soient biologiques, il a même évité de vendre dans les marchés fermiers, où la nourriture biologique est pourtant très populaire.
photo 3.jpg
Jean-Bernard remet la bonde (le bouchon) sur un tonneau de cidre, dont le breuvage a été élaboré à partir des pommes de son verger.
photo 4.jpg
Laurence ajoute du sel en fabriquant le beurre à la main (barattage manuel).
photo 5.jpg
Jean-Bernard et Laurence utilisent les betteraves pour nourrir les animaux de la ferme.
photo 6.jpg
Ils apprécient le cidre fait maison au déjeuner.

Les machines agricoles ont révolutionné l'agriculture française après la Seconde Guerre mondiale, mais Jean-Bernard a choisi de continuer à utiliser les méthodes traditionnelles de l'agriculture manuelle.

Bien que le pays se modernise autour de lui, il continue à labourer les champs avec des bœufs et n' a pas de télévision ni d’Internet, et pas plus d'eau chaude courante ou de voiture.
photo 7.jpg
"Je me suis toujours débrouillé tout seul - je n'ai jamais été riche, mais qu'est-ce que ça peut faire?" dit Jean-Bernard au photographe.
"Les agriculteurs d'aujourd'hui ont beaucoup plus de terres et d'animaux que moi, mais ils ne sont pas nécessairement plus heureux. Ils font face à beaucoup de contraintes."
photo 8.jpg
Jean-Bernard plaisante avec un ami qui l’aide à récolter les betteraves.

Bien qu’il ait choisi un mode de vie et de culture fondamentalement différents, Il ne s'oppose pas aux agriculteurs modernes et à leurs méthodes.
"Les gens critiquent et c'est bien beau de critiquer, mais il faut savoir pourquoi. Les produits chimiques étaient une libération pour les agriculteurs. Pouvez-vous imaginer? Vous appliquez du glyphosate et vous n'avez plus de mauvaises herbes. Sinon, tu dois le faire avec la houe."
photo 9.jpg
Jean-Bernard a dû faire quelques concessions à la modernité alors qu'il a vieilli, en investissant dans deux tracteurs pour l'aider au levage du foin.
photo 10.jpg
photo 11.jpg
Les arrière-grands-parents de Jean-Bernard ont été les premiers de sa famille à travailler à la ferme - sa famille est représentée ici vers 1910.

Jean-Bernard veut transmettre sa ferme à un repreneur volontaire plutôt que de la vendre. Mais il admet que ses méthodes traditionnelles ne peuvent pas être adoptées par le futur propriétaire.
"J'ai vécu à une époque où on pouvait facilement s'installer", dit-il. "Il suffisait d'avoir des terres et de produire."
photo 12.jpg
photo 13.jpg

Photos prises par Stéphane Mahe.

Traduction, adaptation et ajout par @patricklemarie à partir de l’Article original anglais paru dans BBC News du 22 février 2018 sur Jean-Bernard Huon.

Note du Traducteur/adaptateur : Mes grands oncles, les frères de ma grand-mère paternelle, avaient des fermes en Normandie, 35 vaches en moyenne, ils élevaient des bœufs et faisaient aussi des cultures diverses et bien sûr du cidre (bouché) notre champagne normand comme mon ami anglais Edward le désigne.
Ils vivaient relativement bien dans les années 70. Les petites et moyennes exploitations représentaient des écosystèmes viables et soutenaient une réelle économie locale.

Pendant la deuxième guerre mondiale mes grands-parents paternels ont pu manger et survivre grâce à la famille de ma grand-mère qui avait des fermes. Les temps ont bien changé. Qu’en pensent nos amis québécois, suisses, … et toute la communauté francophone de Steemit ?

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
STEEMKR.COM IS SPONSORED BY
ADVERTISEMENT
Sort Order:  trending

Merci beuacoup por post @patricklmarie.

Tre belle fotos......magnifique.....excellente....

Merci beaucoup/Thank you for these lovely scenes.....they look so very picturesque...they belong in a film.

Votre Grand-mere and Grand-pere'....? Bonjour to them.

A bientot.

·

Thank you for my Grandparents but they died a long time ago now, my Grandfather in 1983 and my Grandmother in 1999, however they are still present in my heart and I keep alive the beautiful values they gave me.

Des photos magnifiques, un post très intéressant, dans les pays en voie de développement l'agriculture se pratique encore comme ça et le gens sont l'air vraiment heureux.

·

Oui, c'est vrai. Je suis allé plusieurs fois à Madagascar où les agriculteurs pratiquent une agriculture de subsistance. Par contre, je pense quand même qu'un minimum de mécanisation est nécessaire. Il y a sans doute la "voie du milieu" l'approche de Pierre Rabhi plus intéressante.

Un article magnifique, je ne suis pas attiré par le style de vie, non pour le manque de confort, plutôt pour la perte d'opportunité de voir ce qu'il se passe ailleurs, mais c'est super que chacun puisse choisir sa voie. Les photos sont magnifiques.

·

Les photos ne sont pas de moi, d'ailleurs j'ai cité le nom du photographe.
J'ai ajouté mon commentaire pour avoir connu étant enfant le style de vie de mes oncles.
Pourtant ils étaient plus mécanisés que l'agriculteur dont je parle ici.
Avec ma grand-mère et mon frère nous avons fait du cidre pendant plusieurs années (du champagne normand !).

·
·

Oui j'avais vu les photographe, mais elle sont magnifiques !
J'ai habité un an en Normandie il y a très longtemps et j'ai largement goûté votre champagne !!!!

·
·
·

Le bon cidre normand (fait maison) consommé avec modération est un élixir de jouvence. Ma grand-mère est décédée pratiquement centenaire !

Super ton post. J'adore son mode de vie.. 70 ans et encore extrement travaillant 😊👍 upvote et je me suis abonner a toi. A bientot

·

Bonjour Dave, merci pour ton commentaire. Je viens de m'abonner à ton profil.
Bon weekend

Congratulations @patricklemarie! You have completed some achievement on Steemit and have been rewarded with new badge(s) :

Award for the number of posts published
Award for the number of upvotes

Click on any badge to view your own Board of Honor on SteemitBoard.

To support your work, I also upvoted your post!
For more information about SteemitBoard, click here

If you no longer want to receive notifications, reply to this comment with the word STOP

Upvote this notification to help all Steemit users. Learn why here!

·

Thank you so much.

·

Thank you so much.

Tes photos sont belles, j'apprécie le fait qu'elles aussi une identité commune.
L'article est émouvant, c'est presque étrange de s’immiscer dans leurs vie comme ça, j'espère qu'il vas trouver un repreneur pour son exploitation.

C'est triste de voir des métiers essentiels comme celui-ci partir dans les mains de la mass production.