Respirez grâce à vos poumons 2 !

3년 전

Le poumon 2 - Bannière.jpg

Bonjour/bonsoir les steemians ! J'espère que ça roule pour vous !


Aujourd'hui poursuivons notre escapade au sein des poumons ! Pour ceux qui attrapent le train en route : Respirez grâce à vos poumons

Que trouvons-nous au bout des bronches?

La semaine dernière nous avons découvert que les bronches se divisaient de deux en deux plusieurs fois, environ 12 à 14 fois, pour devenir des bronchioles de plus en plus étroites. Au bout de ces divisions, nous trouvons les acinus.
Très simplement, un acinus est une grappe similaire à une grappe de raisin, mais à la place du raisin nous trouvons les alvéoles pulmonaires.

Schéma 1.jpg

Schéma de la division des bronches jusqu'à l'acinus
Crédit : @Whentone

Pour faire un rapide résumé, l'air pénètre dans notre organisme par notre bouche ou par nos narines. Il gagne ensuite notre pharynx, passe dans notre larynx puis dans notre trachée. Il continue sa route dans nos bronches pour terminer dans les alvéoles.

Les alvéoles sont les unités terminales du poumon. Il faut les imaginer comme des petits raisins qui ont la capacité de se remplir d'air. Ces raisins sont encerclés par un réseau artériel et veineux. L'artère pulmonaire qui part du coeur amène le sang désoxygéné, un échange s'effectue et l'oxygène pénètre dans le sang tandis que le dioxyde de carbone en sort (CO2) puis les veines pulmonaires ramènent le sang au coeur.

Schéma 2.jpg

Schéma d'une alvéole et de son réseau vasculaire
Crédit : @Whentone

Et on trouve ces alvéoles partout au sein de nos poumons?

Oui ! Mais leur efficacité est plus ou moins importante et dépend de la position du corps. Imaginer que vous mettiez un peu d'eau dans un ballon avant de le gonfler. Le ballon représente les poumons, l'eau le sang et l'air... l'air. Vous prenez votre ballon devant vous, que voyez vous?
Vous remarquez que l'eau est en bas et l'air en haut. Eh bien pour les poumons c'est similaire, lorsque l'on est debout, le haut des poumons est très bien ventilé en air mais mal perfusé en sang. Le bas des poumons est, quand à lui, très bien perfusé en sang mais très faiblement ventilé en air... Cependant lorsque l'on est
en bonne santé cela n'a aucune importance. Dans la pratique clinique, on peut placer parfois des patients sur le ventre pour inverser les zones très ventilées avec les zones très perfusées.

Schéma 3.jpg

Schéma du rapport de ventilation et de perfusion des poumons
Crédit : @Whentone

D'ailleurs, restons un peu avec notre ballon mais maintenant imaginons que c'est une alvéole. Que ce passe-t-il lorsque l'on souhaite gonfler le ballon alors qu'il est totalement dégonflé?
C'est difficile, puis passé la première insufflation c'est plus simple ! Les alvéoles fonctionnent de la même manière, si elles se dégonflent toutes (ont dit qu'elles se collabent), cela va être très compliqué pour qu'elles s'ouvrent à nouveau. Heureusement le corps est bien fait, dans nos alvéoles ont trouve un liquide tensio-actif : Le surfactant. Le surfactant permet d'empêcher que l'alvéole se dégonfle totalement.
Les prématurés, nés avant 34 semaines de grossesse n'ont pas de surfactant. C'est pourquoi on peut leur en injecter directement dans les bronches, ou donner des corticoïdes à la mère avant la naissance pour accélérer la maturation des poumons du foetus.

Mais comment nos poumons font-ils pour inhaler et expirer l'air?

La respiration est en deux phases :

  • Inspiration
  • Expiration

Pour inspirer de l'air, notre organisme à besoin de créer une dépression. Si la pression est plus faible dans nos poumons que la pression de l'atmosphère qui nous entoure l'air rentrera naturellement dans nos poumons... Facile à dire mais comment créer cette dépression. Grâce à un muscle que l'on appelle le diaphragme.
Ce muscle est une nappe musculaire sous nos poumons. lorsqu'il se contracte, il tracte les poumons vers le bas ce qui crée un dépression donc une entrée d'air. La contraction du diaphragme entraine également un gonflement de l'abdomen, mais l'air ne rentre pas dans l'abdomen, seulement dans le thorax.
D'autres muscles permettent de respirer, mais chez un individu sain, ils ne doivent pas se contracter et de toutes les manières s'ils se contractent c'est un signe de lutte. Les patients présentant ces signes nécessitent une prise en charge urgente.
Ces muscles sont dit accessoires et sont :

  • Grand pectoral
  • Grand dentelé
  • Grand dorsal
  • Petit pectoral
  • Scalène
  • Petit dentelé postéro-sup
  • Sterno-cleido-mastoïdien
    Cette liste est non exhaustive, je ne vais pas les décrire aujourd'hui.

Schéma 4.jpg

Schéma de l'inspiration
Crédit : @Whentone

L'expiration est généralement passive, le diaphragme se relâche simplement. Ce qui mène à une augmentation de la pression au sein du thorax et à l'expiration de l'air.

Schéma 5.jpg

Schéma de l'expiration
Crédit : @Whentone

Doit on toujours penser à respirer?

Heureusement non, un centre automatique ce trouve au niveau du tronc cérébral qui se trouve en dessous de notre cerveau. Ce tronc cérébral envoie l'ordre de respirer en fonction des taux de dioxyde de carbone, d'oxygène et du pH de notre sang.
Je parlerai de cette structure lorsque nous aborderons le système nerveux central !

Voilà pour aujourd'hui, avec toutes ces informations je pense que nous avons eu une jolie vue d'ensemble du poumon. Si vous avez la moindre question n'hésitez pas à poster un commentaire.
Je réfléchis à un article traitant des différentes techniques d'explorations des poumons.

Bonne semaine et à bientôt !

Whentone

Sources :

Pour aller plus loin :

Authors get paid when people like you upvote their post.
If you enjoyed what you read here, create your account today and start earning FREE STEEM!
STEEMKR.COM IS SPONSORED BY
ADVERTISEMENT
Sort Order:  trending

Merci pour cette expliquation sur le fonctionnement du poumon. C’est clair et les petits schémas sont bien représentatifs

Maintenant je respire :)